Salon du livre

CONTACTS LITTÉRATURE

Françoise Ardillier-Carras
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Hadrien Dubucs
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Édition 2016

Pierre AssoulinePrésident du Salon du Livre 2016 : Pierre ASSOULINE

Un juré Goncourt préside notre Salon du Livre

Pierre Assouline est au coeur de notre système littéraire : journaliste, enseignant à Sciences Po et en Suisse, conseiller de la rédaction du Magazine Littéraire, juré Goncourt, réalisateur de documentaires pour Arte, il est l’un des critiques littéraires les plus influents. Tout un chacun cite avec délectation son blog qui traite de la vie culturelle avec perspicacité et éclectisme : La République des livres. Il aime faire partager ses enthousiasmes de lecture et son pouvoir de critique est au service des meilleurs auteurs. Biographe quasi professionnel, il a consacré des livres à Gaston Gallimard, Albert Londres, Marcel Dassault, Georges Simenon ou Hergé. A Saint-Dié-des-Vosges, il discutera de ses derniers romans : Une question d’orgueil où il met en scène Georges Pâques : un homme qui exista réellement — si tant est que «réellement» puisse s’appliquer à un espion. Car Georges Pâques en fut un pendant vingt ans, avant d’être arrêté pour haute trahison en 1963, condamné puis gracié par Georges Pompidou en 1970. Cet homme, qui livra des documents de l’Otan aux Soviétiques, n’a rien d’un James Bond. C’est un discret, un fonctionnaire qui agit, affirma-t-il, par pacifisme, cherchant à éviter les effets d’une trop grande hégémonie des Etats-Unis. Ce qui est passionnant dans ce roman de Pierre Assouline, c’est l’enquête, les découvertes et les doutes de l’auteur. Assouline cherche à comprendre, suit les pistes, rencontre les gens, voyage, craint de s’égarer, s’arrime aux faits qu’il pose comme les pièces d’un puzzle prenant forme peu à peu. Comment l’orgueil peut-il pousser un homme à risquer sa tête ?

Golem est son plus récent roman : le champion d’échecs Gustave Meyer, personnage central de ce polar hybride, est une sorte de golem moderne. Le cerveau trafiqué par un ami neurochirurgien aux rêves transhumanistes, il voit ses capacités de mémoire décuplées. Quand sa femme meurt dans un accident de voiture, il devient le suspect numéro un. Polar avec en fond d’écran la Mitteleuropa dont le joueur d’échecs est nostalgique, ce livre est une fête de la langue et de l’humour. Antoine Spire, journaliste

 

LivresLa Belgique, petit pays génial et méconnu ou le bonheur d’être belge

Formidable Belgique qui nous a donné quelques grands noms de la chanson, de la littérature, de la poésie et de la bande dessinée, Jacques Brel, Simenon, Emile Verhaeren, Hergé. Quel plaisir que d’accueillir nos cousins belges, hôtes de cette 26e édition du FIG et du Salon du Livre Amerigo Vespucci ! Il en sera question à travers quelques rencontres littéraires et géographiques tout au long de ces trois jours d’échanges, de réflexions et de festivités. De nombreux invités, romanciers, essayistes, géographes, biographes, historiens, illustrateurs de BD et d’albums jeunesse, poètes… animeront les salons (nouveauté 2016 : un Salon de la Bande Dessinée se tiendra sous chapiteau en présence de talentueux scénaristes et dessinateurs dont Servais, Carmona, Bergese…).

Pierre Assouline, romancier, membre de l’Académie Goncourt, biographe de Simenon et d’Hergé, présidera le Salon du Livre. A ses côtés, Maylis de Kerangal, romancière et auteur de Réparer les vivants, sera grand témoin de la manifestation. Les écrivains tenteront de répondre aux nombreuses questions posées par la thématique de cette année «Un monde qui va plus vite ?» : Comment (Ap)prendre son temps ? Le journalisme, une littérature qui se dépêche ?...

De belles conférences, des entretiens et confrontations sur la BD avec Benoit Peeters, le polar belge sur les pas de Simenon avec Patrick Delperdange, Patrick Roegiers, auteur de L’autre Simenon évoquera les mythes belges, «Bruxelles, quelle identité ?» (non exhaustif).

Enfin et ce n’est qu’un avant-goût, nous évoquerons les 70 ans de Lucky Luke avec notre partenaire le Centre National du Livre qui fêtera les 70 ans de sa création en présence d’Anne Goscinny (sous réserve).

Depuis quelques années, l’idée de récompenser un auteurillustrateur de BD géographique nous tenait à coeur, c’est chose faite et les dix membres du jury, dont Isabelle Autissier et Tonino Benacquista, ont déjà le nez dans les albums.

Le premier Prix de la BD Géographique sera remis à la Tour de la Liberté le dimanche 2 octobre. Haut les coeurs, Olivier Huguenot, libraire et coordinateur du Salon du Livre Amerigo Vespucci.

 

Édition 2015

Tonio BenacquistaPrésident du Salon du Livre 2015 : Tonino BENACQUISTA

Ecrivain, scénariste, romancier, nouvelliste ou auteur de BD, il a toutes les cordes à son arc. Tonino Benacquista raconte des histoires de toutes sortes qu’il est impossible de lâcher quand on les commence... Il est l’as des «Il était une fois», le champion des policiers malins. C’est son expérience de couchettiste sur le Paris Venise qui lui a inspiré «La Madone des sleepings». Celle de gardien de musée «Trois carrés rouges sur fond noir». Chômeur en fin de droits, il a raconté comment squatter les fêtes et cocktails mondains dans «Les morsures de l’aube» et est revenu sur ses origines italiennes dans «La commedia des ratés» grand prix de la littérature policière il y a vingt ans. Plus récemment, il a abordé les questions métaphysiques avec «Quelqu’un d’autre» ou «Malavita» où il transportait un ex-caïd de la mafia en plein bocage normand. «Malavita encore» permettait de continuer ce jeu de questions sur la nature humaine, ses motivations, et ses angoisses. «Homo érectus» son plus récent roman nous emmène dans une société secrète où des hommes confient leurs déboires sentimentaux. Tonino Benacquista excelle dans cette peinture d’un univers de désenchantement, de consommation débridée, de démission des idéologies et d’individualisme érigé en dogme... Il sait comme personne questionner l’époque et ses moeurs.

 

Édition 2014

Alex Taylor

Président du Salon du Livre 2014 : Alex TAYLOR

Alex Taylor, né le 13 août 1957, est un journaliste et animateur de radio et de télévision britannique travaillant en France.

Il est connu dans ce pays pour avoir présenté l'émission Continentales au début des années 1990, compilation de journaux télévisés européens diffusés en version originale sous-titrée. 
Il a passé sa jeunesse à St Austell, aux Cornouailles en Angleterre.
Auparavant, dans les années 1980, il avait été l'un des membres fondateurs de la première version de la radio libre Fréquence Gaie entre 1981 et 1986. En 1984, il passe pour la première fois à France Inter, dans l'émission Télescopages de Philippe Meyer, pour ensuite animer quelques émissions quotidiennes, et des tranches de l'Oreille en coin. Lire la suite >>